Le forum pédagogique : aide en ligne

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 20 juillet 2010

"La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf", La Fontaine, analyse de la fable, problématiques, questions et ouverture en vue de la préparation de l'entretien de français

La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf

Les corrigés du bac de français


Livre I, fable 3
Jean de la Fontaine

Le corrigé fait 4 pages word police 12, il comprend une introduction, un plan en trois parties avec plusieurs sous parties et des transitions, une conclusion avec une ouverture

Introduction:
Jean de La Fontaine (8 juillet 1621 à Château-Thierry, 13 avril 1695 à Paris) est un poète français de la période classique dont l'histoire littéraire retient essentiellement les Fables et dans une moindre mesure les contes licencieux. On lui doit cependant des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d'opéra qui confirment son ambition de moraliste.Ses Fables constituent la principale œuvre poétique de la période classique, et l’un des plus grands chefs d’œuvre de la littérature française.Travail de réécriture des fables d’Ésope (par exemple La Cigale et la Fourmi), de Phèdre, Abstémius, de Pañchatantra (Pilpay), mais aussi de textes d’Horace, de Tite-Live (« les Membres et l’estomac »), de lettres apocryphes d’Hippocrate (« Démocrite et les Abdéritains »), et de bien d’autres encore, elles constituent une somme de la culture classique latine et grecque, et s’ouvrent même dans le second recueil à la tradition indienne.

Lecture de la fable :

LA GRENOUILLE QUI SE VEUT FAIRE AUSSI GROSSE QUE LE BŒUF
  • Une Grenouille vit un Bœuf
  • Qui lui sembla de belle taille.
  • Elle qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,
  • Envieuse s'étend, et s'enfle, et se travaille
  • Pour égaler l'animal en grosseur,
  • Disant : Regardez bien, ma sœur ;
  • Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
  • Nenni. M'y voici donc ? Point du tout. M'y voilà ?
  • Vous n'en approchez point. La chétive Pécore
  • S'enfla si bien qu'elle creva.
  • Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
  • Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
  • Tout petit prince a des ambassadeurs,
  • Tout marquis veut avoir des pages.
Cette fable allie tradition et innovation . La Fontaine prend partie pour les anciens dans la querelle des anciens et des modernes. C’est pourquoi, il s’inspire d’auteurs antiques - Phèdre et Horace - pour créer sa fable. Cependant, afin de rendre sa fable plus constructive, le fabuliste cultivé élabore un récit original et plein d’agréments.

Problématique:
 Peut-on dire que La Fontaine nous instruise avec virtuosité?

Tout d’abord , nous verrons que cette fable est une réécriture des textes antiques, tel que pratiquent les anciens. Puis nous analyserons la manière dons La Fontaine excelle dans le genre de la fable par l’agrément du récit et par la justesse de sa morale. Enfin nous préciserons combien cette fable est un modèle du classicisme par son utilité et son agrément......

Plan du commentaire :
  • I_ Une fable traditionnelle reprise des anciens: la réécriture.
  • 1. Fable reprise de Phèdre
  • 2. Dialogue repris d’Horace
  • 3.Le plaisir du lecteur/auditeur des fables du XVII éme siècle:
  • II_ Une fable innovante par le travail de l’écriture du style:
  • 1. Le choix des mots doit être précis et La Fontaine sculpte son texte jusqu’au choix des lettres:
  • Analysez les procédés:
  • 2.Recherche du mot juste pour son sens et son étymologie:
  • III_ Une fable utile et instructive: le sens de la morale.
  • 1.Satire de la nature humaine
  • 2.Satire de ses contemporains
  • 3.Que symbolise la grenouille ?
  • Conclusion
  • ouverture
Extrait de l'étude :

Le bourgeois qui veut être Noble est un personnage repris par le bourgeois gentilhomme de Molière. Cela est peut etre une allusion à la rivalité entre Fouquet et Colbert…
À cette époque, les bourgeois enrichis achetent des palais princiers ce qui traduit une mutation économique de la société.
Le roi reçoit l’ambassadeur d’un duc, le duc de Mantoue ! Ce peut etre un fait d’actualité.
Pages=nobles en formation chez un noble de moindre importance: le grade le plus bas de la noblesse de peut avoir de page ! Or, le marquis en est pourvu. Moliere se moque également dans ses pièces, des petits marquis. .......

Accéder au document :

  • Les corrigés du baccalauréat, des analyses philosophiques et littéraires complètes. Pour accéder au document, cliquez sur le drapeau et entrez le code valide d'accès.
  • Le document vous est envoyé par mail après en avoir fait la demande auprès du webmaster qui vous le retourne dans l'heure. Précisez l'auteur et le titre et le sujet du devoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire