Le forum pédagogique : aide en ligne

Rechercher dans ce blog

lundi 2 août 2010

Le père Goriot, Balzac, chapitre 1, l'incipit, préparer l'oral du baccalauréat de français, questions, problématiques, ouvertures, fiches bac

Préparer l'oral du baccalauréat de français, questions, problématiques, ouvertures, fiches bac pour anticiper les difficultés de l'entretien et réussir l'entretien

Séquence : le roman



Le père Goriot, Balzac Chapitre 1
l'incipit

Objet d'étude : le roman et ses personnages : la vision de l'homme et du monde

. Explication de l'objet d'étude : le roman et ses personnages : la fiction s'oppose à l'homme et au monde : le réel. Le romancier à travers les personnages qu'il crée et l'univers qui les fait évoluer transmet au lecteur sa vison de l'homme et du monde.

Problématique : comment le réalisme dans le père Goriot permet il une peinture de la société du 19ème?

Objet : c'est un roman parlant de l'ascension sociale d'un jeune provincial. C'est un incipit, Balzac présente les personnages. Nous nous demanderons "quelles sont les caractéristiques de ces personnages qui se suivent?

Questions:

I - Présentation des deux héros

1 - disporoportion de deux portraits
2 - un protrait flatteur de Rastignac
3 - un portrait contrasté de Vautrin
en quoi pouvons nouis parler de disproportion de deux portraits?
quelles sont les caractéristiques du portrait de Rastignac? S'agit il d'un portrait flatteur?
quels sont les points forts et les points faibles du portrait contrasté de Vautrin?

II - Le réalisme des portraits

1 -des descriptions organisées
2 - le souci des détails
3 - la généralisation
en quoi consiste le rortrait moral de Vautrin?
comment le souci du détail transparait il dans l'extrait? présence d'expansions du nom, adjectifs, subordonnées relatives, énumération
comment la généralisation se traduit elle? Par l'utilisation de l'article défini, "le fils d'une famille noble", "l'étudiant", ainsi Rastignac représente tous les étudiants, on a un personnage type
que marque l'article indéfini "un de ces gens"? Vautrin apparatient au type des "fameux gaillards"

III - Des indices sur l'intrigue à venir

quelles informations nous donne l'incipit? Lieu, époque, personnages, intrigue
en quoi le portrait de ces deux personnages principaux souligne t'il l'appartenance au mouvement réaliste?
avons nous un incipit traditionnel?
Citer un autre exemple d'incipit dans le roman
Donner la définition de "roman" et de "réalisme" "naturalisme"

Voir la fiche sur le "roman"


La comédie humaine

L'oeuvre de Balzac, l'ensemble de ses écrits est regroupé sou le titre, "la comédie humaine", l'écirture a duré 20 ans. Cela suppose une référence au théâtre avec l'idée que le monde est un théâtre, les hommes sont tous sur scène et jouent un rôle, c'est le théâtre du monde. Le but de la comédie humaine est de relier toutes les histoires les unes aux autres.
Balzac est le témoin de son temsp. Pour écrire ses romans, il fatu ds enquêtes sur les lieux et les milieux sociaux. Il donne une image fidèle de la société, on peut faire une analogie avec Zola, "les Rougons- Macquart".
Le lien entre la comédie humaine et le réel : il y a des personnages de la lcomédie humaine qui sont des personnages réels, par exemple les tailleurs à partir du moment où ils apparaissent dans le roman, ils deviennent virtuels. Certains personnages sont inspirés de personnages réels, on change donc de nom.

Etude du réalisme avec le père Goriot :

Le Père Goriot marque l’étape la plus importante dans la construction de la Comédie humaine. Balzac maîtrise désormais sa technique des personnages reparaissants[59], qui est une caractéristique majeure de la Comédie humaine, ainsi que celle du cycle romanesque « faisant concurrence à l’état civil ». Il expose son projet, en 1834, dans une lettre à Ewelina Hańska : « Je crois qu’en 1838, les trois parties de cette œuvre gigantesque seront, sinon parachevées, du moins superposées et qu’on pourra juger la masse ». Et il décrit les trois étages de l’édifice« les Études de mœurs, représenteront les effets sociaux,(…) la seconde assise est les Études philosophiques, car après les effets viendront les causes(…). Puis, après les effets et les causes viendront les Études analytiques, car après les effets et les causes, doivent se rechercher les principes(…). »

Question pour l'oral du baccalauréat de français : quels sont les moyens de créer l'illusion dans le père Goriot?

- affirmer l'histoire n'est pas une fiction
- peu d'interventions du narrateur dans le roman
- la physionomie : une théorie de Lavater : scientifique 1772, on établit un parallèle entre le physique et le caractère d'un personnage.

par exemple, les mollets du père Goriot reflètent ses caractéristiques morales.

- description méticuleuses : donner une apparence de vie individuelle à des personnages types : ex : Rastignac et Lucien : personnage type du jeune provincial ambitieux qui vient à Paris pour réussir. Le père Goriot est le type du père qui adore ses filles

- le retour des personnages
Le retour des personnages: vraie naissance de la Comédie Humaine

Un jour de l'année 1833, Honoré de Balzac, fou de joie, fit irruption chez sa sœur, Laure de Surville, et s'écria: « Salue-moi, car je suis tout bonnement en train de devenir un génie. » Il venait d'entrevoir la première ébauche d'une œuvre colossale dont le principe serait le retour des personnages d'un roman à l'autre. Il appliqua immédiatement ce principe en 1835 dans le Père Goriot, en utilisant comme personnage principal un jeune homme arriviste du nom d'Eugène de Rastignac, déjà entrevu - mais plus âgé et «parvenu» - dans la Peau de chagrin (1831). Ces personnages qui ressurgissaient épisodiquement d'un roman à l'autre commencèrent à former ce vaste réseau d'intrigues, d'intérêts, de passions et d'aventures dans lequel, comme en un gigantesque filet, le romancier enveloppa la société entière de son temps.

Félix Davin, auteur de la préface des Etudes de mœurs au XIXe siècle qui réunit en 1834 une douzaine de romans de Balzac déjà parus, se fit l'interprète du romancier en ces termes: « Un grand pas a été fait dernièrement. En voyant réapparaître dans le Père Goriot quelques-uns des personnages déjà créés, le public a compris l'une des plus hardies intentions de l'auteur, celle de donner la vie et le mouvement à tout un monde fictif dont les personnages subsisteront peut-être, alors que la plus grande partie des modèles seront morts et oubliés. » Dans l'ensemble de la Comédie humaine, sur les deux mille cinq cent quatre personnages ou groupes de personnages fictifs, quatre-vingt-six figurent cinq fois et dix-huit entrent en scène plus de quinze fois. En tête de palmarès des réapparitions figurent le médecin de la Comédie humaine, Horace Bianchon, et le baron de Nucingen. C'est donc de 1833 que date véritablement la naissance de l'immense œuvre balzacienne. Celle-ci s'agrandit au fil des années avec de nouveaux chefs-d'œuvre: la Recherche de l'absolu (1834), le Lys dans la vallée (1836), Illusions perdues (1837), César Birotteau (1837), Une fille d'Eve (1838-1839) et le Cabinet des Antiques (1839), qui raconte la rivalité en province de la vieille noblesse et de la bourgeoisie.

Le Lys dans la vallée (1836) relate l'éducation sentimentale de Félix de Vandenesse. Le jeune homme, dans sa jeunesse, est épris de Mme de Mortsauf, mais cette dernière le repousse par fidélité à son mari et à ses principes: elle expirera en regrettant de n'avoir pas vraiment vécu cette passion partagée. Ce roman, où dans les faits triomphe la vertu, est certainement l'un des plus poétiques de la Comédie humaine.
Illusions perdues, paru en trois parties de 1837 à 1843, raconte l'échec d'un jeune poète provincial «monté» à Paris, Lucien de Rubempré. A travers ce destin raté, Balzac dévoile les problèmes de l'écrivain confronté aux réalités éditoriales.
Le roman réaliste se caractérise par la vraisemblance des intrigues, souvent inspirées de faits réels, ainsi que par la richesse des descriptions et de la psychologie des personnages. On y rencontre des personnages appartenant à toutes les classes de la société et à plusieurs générations successives dans une perspective souvent critique. Cette volonté de construire un monde romanesque à la fois cohérent et complet voit son aboutissement dans La Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Ce projet aura une influence considérable sur l'histoire du roman notamment dans la première moitié du XXe siècle.

Outre Balzac, l'école réaliste française compte également Flaubert et Maupassant. Toutefois, ces auteurs ne se sont pas cantonnés au style réaliste (littérature fantastique pour Balzac et Maupassant, symbolisme pour Flaubert). À la fin du XIXe, le réalisme évolue d'une part vers le naturalisme objectif d'un Zola et d'autre part vers le roman psychologique.

Synthèse sur le roman :

Les origines du roman

Au Moyen-âge, le mot « roman » désigne, par opposition au latin, la langue vulgaire, celle parlée. Dans le prologue du Chevalier à la charrette (1176-1181), Chrétien de Troyes affirme « entreprendre un roman », donnant sa terminologie à un genre où le récit repose sur la représentation de l’homme dans son devenir (comme le souligne Bakhtine en 1978).

Les premiers romans seraient issus des sociétés en mutation, notamment grecque et romaines (Ier et IIIème siècle avant J.C) qui accordent plus de place à la notion d’individu. Très vite, le roman peint le réalisme.

L’histoire du roman français émerge au XII° siècle, avec le passage de l’écriture en vers à la prose, et les écrits de chevaleries. On note alors trois matières : La France (épopées), l’Antiquité et la Bretagne (légendes Arthuriennes).

Le XIII° et XIV° siècles prolongent cette période avec de nombreuses réécritures tandis que l’essor d’une certaine bourgeoisie et l’évolution du gout de la Cour entraînent des mutations dans le romanesque : le réalisme et l’idéalisation.

Les romans de chevalerie restent des succès populaires au XVI° siècle, bien que seul Rabelais perce réellement avec sa fiction annonçant l’Humanisme. Mais le roman devient un genre mineur.

Le roman à l’âge classique

Le mépris du XVI° siècle pour le roman s’accentuera au XVII° siècle, notamment avec l’aire héroïque et sentimentale. Pour le clergé, il est impossible d’atteindre la vérité et le réel à travers la fiction et le mensonge, l’illusion romanesque détournant selon eux la réalité.

Néanmoins, entre le XVII° et le XVIII° siècles, le roman est un genre fécond, beaucoup lu et écrit, permettant aux auteurs une certaine liberté (tous les procédés d’écriture y sont possible), si bien qu’il passera au stade d’art de vivre chez nobles et bourgeois.

Sont appréciés les romans romanesques d’idéalisation (L’Astrée), accumulant héroïsme et sentimentalisme, les romans comiques (Sorel, Histoire comique de Francion, Scaron, Le roman bourgeois) plus proche du réalisme, et les romans picaresque (Cervantès, Dom Quichotte). Le classicisme impose sa sobriété face aux excès du baroque. Ainsi naissent des romans d’analyse comme La Princesse de Clèves (Mme de la Fayette).

Au XVIII°, la tendance se poursuit avec l’apparition du roman-mémoire (Manon Lescaut), du roman épistolaire et de l’antiroman (Diderot : Jacques le Fataliste).

Le triomphe du Roman au XIX° siècle

Méprisé aux XVI° et XVII° siècles, le roman connaît un véritable triomphe au XIX° siècle, dû notamment à l’émergence de la bourgeoisie. S’imposent le Réalisme avec des auteurs comme Stendhal, Balzac et Flaubert qui cherchent à peindre l’histoire et les faits sociaux actuels avec minutie, et le Naturalisme de Zola, qui pousse à l’excès le réalisme, devenant un instrument de connaissance.

Mais écrire la réalité est impossible pour beaucoup (Flaubert, Balzac ...) et peu acceptent appartenir au Réalisme. Pour Flaubert, prédomine surtout le beau style et la mélodie, celui-ci passant 7 ans à l’écriture de Madame de Bovary.

L’éclatement du roman au XX° siècle

Le roman du XX° siècle est à de nombreuses échelles, un héritage de celui du siècle précédent. A l’image de Balzac et Stendhal, Proust, Aragon et bien d’autres ont poursuivit la peinture du réel, perpétuant de ce fait le réalisme. Mauriac, Proust, Camus et Sarraute font de leurs romans, des analyses psychologiques tandis que Céline ou encore Simon rejoignent Flaubert quand à l’importance du style.

Au début du siècle, le Surréalisme récuse le roman jugé « bourgeois » tandis qu’après la Seconde guerre mondiale, le Nouveau Roman met à mal les illusions réalistes. On préfère parler alors de récits plutôt que de romans. Cependant, ces crises aboutissent paradoxalement à une révolution romanesque par laquelle le style évolue et où la progression cesse d’être linéaire pour devenir complexe. L’écriture devient plus proche de la parole, et le schéma narratif évolue.

Etude postée dans la rubrique, "l'oral de français" du forum pédagogique des lycéens

L'oral du baccalauréat de français, séquence le roman, préparer les questions et les problématiques pour réussir l'entretien

Fiches bac pour réviser les séquences

Oeuvre intégrale, Balzac, le père Goriot
Chapitre 1, l'incipit, le père Goriot, Balzac, questions, problématiques et analyse de la séquence "roman"
Chapitre 1, Balzac, le père Goriot, questions, problématiques de l'extrait et introduction de la séquence
Chapitre 2, Balzac, le père Goriot, problématiques, questions et introduction de la séquence
Chapitre 4, le père Goriot, Balzac, problématiques, questions, ouvertures et analyse de la séquence
Chapitre 4, l'excipit, le père Goriot, Balzac, problématiques, questions, ouvertures et analyse de la séquence

Questions et problématiques sur différents romans
Balzac, Camus, Laclaos, Céline, questions et problématiques
Thérèse Desqueyroux, Mauriac, le roman et ses personnages, problématique et perspective d'ensemble
Portrait de Madame Bovary, complément d'étude pour l'oral
Proust, du côté de chez Swann, le roman, objet d'étude, le mystère du livre
Sartre, les mots, le roman, le mystère du livre, questions, problématiques, plan de l'extrait et ouverture avec Proust
Don Quichotte, Cervantès, chapitre 1, questions, problématiques, ouverture et résumé de l'oeuvre
Jules Vallès, l'enfant, chapitre 11, questions, problématiques et ouvertures avec Proust, Sartre et Cervantès
André Gide, voyage au Congo, réflexions sur la colonisation, questions, problématiques et ouvertures pour préparer et réussir l'oral au baccalauréat de français
Jacques Lacarrière, l'été grec, les problématiques, les questions, le plan de l'extrait et les ouvertures possibles pour réussir l'oral du bac de français

Etude sur Zola pour préparer l'oral du baccalauréat de français, questions, problématiques, ouvertures

Préparation de l'entretien du bac de français

Lectures analytiques sur l'oeuvre intégrale de Zola, "l'argent" pour répondre aux questions et aux problématiques

1 commentaire:

  1. Il s’agit d’une invitation ouverte à vous faire partie de la plus grande organisation du monde et à atteindre le sommet de votre carrière. Alors que nous commençons le programme de recrutement de cette année, notre fête de la récolte annuelle est presque à portée de main. Le Grand Maître nous a confié le mandat de toujours rechercher des personnes comme vous. Profitez donc de cette occasion et rejoignez la grande organisation d'Illuminati, rejoignez notre unité mondiale.
    Amener les pauvres, les nécessiteux et les talentueux à la gloire de la gloire et de la richesse. Obtenez de l'argent, la renommée, les pouvoirs, la sécurité, soyez reconnu dans votre entreprise, votre race, montez en grade dans tout ce que vous faites, soyez protégé spirituellement et physiquement! Vous réaliserez tout cela en un clin d'œil. Acceptez-vous d'être membre de ce nouvel ordre mondial Illuminati?
    Numéro WhatsApp: 34612558295
    Email: illuminatiworldofriches637@gmail.com

    RépondreSupprimer